DÉCRYPTAGE DE L’ALBUM « MUNA MBOA » D’ALEX DU KAMER

Après les sorties de quelques singles, le rappeur Alex Du Kamer a finalement sorti au mois de mai l’album « Muna Mboa » qui signifie en français L’enfant du pays. C’est un opus de treize titres dotés de fortes colorations avec des fusions de Rap et de sonorités locales telles que le Makossa ou encore le Hip Makossa. Cet album s’inscrit dans le processus d’intégration de l’artiste qui épouse les réalités camerounaises et son contexte culturel.

Revenons sur les différents morceaux de cette œuvre d’art « Muna Mboa », nous remarquons d’entrée de jeu qu’il y’ a des chansons qui entrent dans la même thématique que le titre de cet album. Il s’agit en effet de :

  • Na Monguele Oa :

Comme son nom l’indique, « Na Monguele Wa » (expression en langue Douala) veut dire en français Je pense à toi. Alex pense à son Cameroun et lui témoigne son estime, son affection et son amour (patriotisme). Il décrit le quotidien des habitants de son bled d’adoption et son intégration au sein de cette société africaine. Notons que le refrain de cette chanson est fait en Douala et est interprété par Moka.

  • Tobassi :

C’est la deuxième qui s’inscrit dans l’esprit et le thème du titre de cet opus. Le terme « Tobassi » signifie le charme et l’artiste parle de ce charme naturel que le Cameroun lui aurait donné. Il ne saurait s’en débarrasser et répond à la question du Tobassi de Djess Panebo en disant : « Le Cameroun ».

  • Je wanda :

Voici un autre extrait qui est en droite ligne avec le titre de ce chef d’œuvre d’Alex. Le terme « Je wanda » est une expression locale propre au contexte camerounais qui est couramment utilisé. Cette expression marque l’étonnement, le constat et l’artiste est étonné du comportement de certaines personnes dans la vie.

  • Mon joueur

Ce titre traduit bel et bien le Football comme un sport majeur et roi au Cameroun. L’artiste réussit à associer ce sport à la réalité en montrant le comportement malin, rusé et hypocrite de certains individus qui posent des actes comme sur une aire de jeu. Ils ne tiennent pas souvent à leurs promesses au point d’être considérés comme des jongleurs.

  • 2035

Cette chanson est une vision qu’Alex se fait du Cameroun à cette époque futuriste. Un futur où le pays sera prospère, émergent et vivable d’où chacun va se sentir confortablement à l’aise. Nous notons également une vision positive de cette chanson mais c’est l’apologie d’une société parfaite et nous savons tous qu’il n’existe pas de société parfaite.

  • Franco-camerounais

C’est l’ultime titre qui est en rapport avec le titre de cet album, il épouse bel et bien les réalités camerounaises.  La preuve que le Cameroun est une terre d’intégration, de fusion et de métissage. Alex parle de son expérience et de son intégration au bled sans oublier la façon dont il est accepté par les camerounais.

 

Les titres qui ne cadrent pas avec le thème et le titre de cet opus mais procurent autant de fun, d’humour, de joie et surtout de la bonne humeur sont :

  • Si tu vois mes dos ;

 

  • La race super-rieurs ;

 

  • Petite sœur ;
  • Nyangalement ;
  • Les filles chères ;

 

  • Kongossa.

La chanson « Je suis parti » est un titre qui conscientise et interpelle chacun à prendre conscience des méfaits et des dangers de l’immigration clandestine. Elle dénonce aussi les conditions de l’esclavage des migrants en Afrique du Nord et plus précisément en Libye.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s