LA LOUPE DE TNK – « LES Z’EXPERTS BIMSTR », LUMIÈRE, VERITÉ ET PRÉCISION

La plateforme Bimstr s’étend et s’affirme sur l’univers médiatique 2.0 via ses concepts et ses programmes innovants. Dans le cadre de La Loupe de TNK, nous mettons l’accent cette fois ci sur l’émission Les Z’Experts Bimstr. Elle est présentée par Didier Kouamo et co-présentée par John Williams et Alexia. Notre loupe a relevé des détails qu’elle va partager avec chacun. D’entrée de jeu, ces trois présentateurs sont des animateurs et journalistes. Ils ont des connaissances dans le domaine people, de la culture et de la musique. Réunis à trois, ce trio pourrait se faire une renommée assez digne.

 

Revenons en à l’épisode suivant où le thème était : « L’histoire des musiques urbaines camerounaises ». Les invités étaient Krotal (rappeur, producteur, leader et membre de Ndabott Family) et Sadrak (rappeur, ex membre de Negrissim et membre actuel du groupe Kunde). Les deux artistes font parties des précurseurs ou des pères fondateurs des musiques urbaines camerounaises. Ils ont évoqué plusieurs vérités sur l’avènement du Hip-hop au Cameroun. Notamment l’influence des musiques Rap d’artistes et des groupes de France et des USA. Sadrak s’appelait avant Diabolique MC et Krotal, Polo. Puis, l’idée leur est venu de faire un Hip-hop avec leur culture et leur réalité camerounaise. Pour la petite histoire, le premier label des musiques urbaines s’appelle Mapane Records et a été fondé en 1997 par Louis Tsoungui, le cousin de Krotal. Le groupe Negrissim est le premier à introduire les balafons dans la musique Hip-hop. Krotal a évoqué au cours de l’émission  l’arrivée de Sydney (animateur et précurseur du Hip-hop en France) et celle du DJ David Guetta en 1984 au Cameroun. Paul Édouard Etoundi alias Krotal se souvient car il était présent au Cinéma Théâtre L’Abbia lors de la battle entre Paris City Breakers et Yaoundé City Breakers. Le fait le plus important c’est lorsqu’il dit que l’histoire de ce Hip-hop et ne sera jamais effacé et un artiste est jugé sur ses oeuvres.

 

Cette émission a le mérite de mettre l’accent sur l’actualité, de mettre en lumière les faits historiques, de détailler davantage les informations et surtout de dire la vérité par la mise en contexte des nouvelles en donnant la parole aux invités. Elle fait partie des émissions 2.0 qui se déroulent en temps réel dans une attitude assez fun, détendue, drôle mais très sérieuse. Nous ne remarquons point de monopole de la parole mais plutôt une application de l’interaction et de la théorie anthropologique de la communication de Gregory Bateson. En plus, le choix des « guest » est salutaire pour cette bonne lancée. Les présentateurs et leurs hôtes sinfluencent reciproquent dans une atmosphère liée à l’action verbale et la réaction verbale. La communication est effective et les questions posées sont précises afin d’éclairer l’invité par rapport à la thématique de l’émission. Cependant, la limite que nous pouvons apporter c’est que l’émission gagnerait davantage à faire des petits reportages pour appuyer et argumenter par rapport au thème. Ces trois présentateurs sont des Z’Experts et certains donnent l’impression qu’il ya un numéro 1, un numéro deux et un numéro 3 alors que la surprise agréable peut venir de partout.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s