EESSEN EN MODE « BITCH CAN’T FUCK WITH ME » : QUE DU SALE !

La musique est un moyen d’expression où chacun exprime sa liberté, ses passions, ses désirs et ses envies. La liberté est si extrême qu’elle pourrait laisser la place au libertinage et aux paroles qui se situent dans la vulgarité, l’obscénité et la bassesse. Nul n’est sur le banc des accusés, mais je fais un constat en posant mon regard sur le vidéoclip Bitch can’t fuck with me de la rappeuse Eessen. Je salue son courage vu qu’elle veut être vue comme une MC chaude avec un vocabulaire propre aux adultes. Mais elle oublie parfois que l’excès finit par nuire.

L’image contient peut-être : 1 personne

 

Son clip est osé et s’inscrit dans le cadre des interdits car son contenu l’atteste bel et bien. La poitrine, les rondeurs et les postérieurs ne sont point cachés ; ils sont visibles à l’œil nu et je me demande quel est l’objectif. C’est aussi nouveau, de voir des femmes qui font striptease à visage découvert dans un vidéogramme, impressionnant mais c’est du sale ! Les lyriques ne sont pas en reste puisqu’ils sont si obscènes, selon les propos en question, ce son parle des meufs qui entretiennent une relation le mec de l’artiste concernée. Ces dernières sont pris par surprise et tuées par la copine du gars qui l’a trompée.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s