DUO : « TALLA » DE BOY TAG FEAT. ANDRÉ-MARIE TALLA, LES CHANSONS D’AUJOURD’HUI PUISENT LEURS RACINES DANS LES TUBES D’HIER

Après les singles « Njoka » et « sauvagerie », le rappeur Boy Tag frappe ce mois de février avec une chanson que nous pouvons qualifier de tuerie. Il s’agit du titre Talla, une estime digne de ce nom et une collaboration avec la légende André-Marie Talla. Cette saveur Hip-hop puise ses racines dans les mélodies d’antan de ce grand monsieur de la musique camerounaise et cet icône de la danse Bend Skin.  

L’image contient peut-être : 1 personne, assis

 

L’homme est fortement attaché à sa culture, ses cordes ancestrales et ses joyaux traditionnels. C’est le cas de Boy Tag, artiste ancré et connecté sur les référents, les éléments culturels et les coutumes bantoues de la Terre de ses aïeux. Les cadences folkloriques et le Bend skin font partie de ses plats préférés et il s’exprime aisément dans ces registres en ajoutant sa touche de Rap. Il n’est pas à son premier coup car il a accompli cet exploit en 2017 en faisant une reprise de « Mignoncité » de Guy Watson. Ce chef d’œuvre est la preuve que les chansons actuelles s’inspirent et puisent leurs racines dans les hits du passé.

L’image contient peut-être : une personne ou plus et nuit

 

« Talla » est un son rap qui contient des samplers du tube à succès « Bend Skin » de la légende André-Marie Talla qui est bel et bien présent. C’est lui qui exécute magistralement le refrain et c’est une fusion effective entre le Rap et le Bend Skin. Dans le clip, nous voyons même quelques extraits de ce vidéogramme de cet icone de la musique camerounaise, des personnes qui esquissent quelques pas de Bend Skin.

 

C’est une valorisation de la culture de la région de l’ouest Cameroun. Cette mise en valeur s’illustre par les cadences et la musique de ce titre, les tissus, les vêtements traditionnels propres à cette partie du pays, les cases et les cases en terre battue comme au village. L’artiste lui-même joue aussi le rôle d’un chef assis sur son trône et entouré de ses subalternes. Nous ne pouvons oublier les colorations que Boy Tag apporte à son style et son art, l’usage et la mixité des différentes langues (pidjin, anglais, français et langue maternelle).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s