LA LOUPE DE TNK : LE CONCOURS « MISS CAMEROUN 2018 » VU PAR LES RÉSEAUX SOCIAUX

La loupe de TNK a eu le privilège d’explorer cette compétition la beauté qui a eu lieu le 30 décembre 2017 au bled du côté de la métropole Yaoundé. Il s’agissait d’un programme spécial et national qui a suscité autant de l’attention et de l’engouement. Revenons-en à ce qui ne pas marcher puisque notre loupe a relevé des indices majeurs du côté des réseaux sociaux en mode « E.M».

 

 

Lorsque nous évoquons le code « E.M», il s’agit de l’expression échec et mat qui désigne le revers, les déboires et la déception d’une situation ou d’un fait. La culture est en effet le joyau qui demeure éternellement quand une personne n’a pas de repères ou alors a tout oublié. La culture doit être valorisée à l’infini mais c’est le contraire ici. A force de balancer les musiques et les chansons de films « Made in USA », cela peut faire croire par exemple qu’une maison de production américaine de film serait un partenaire de ce concours alors que ce n’est pas le cas.

L’image contient peut-être : texte

 

En plus, les prétendantes à la couronne avaient sur leurs têtes des greffes dites brésiliennes. L’aubaine avait été aussi offerte de mettre en valeur les coiffures africaines en général et camerounaises en particulier. Il n’est pas interdit à ce nous sachions de vanter et de valoriser les référents culturels et merveilles de la terre de ses aïeux.

L’image contient peut-être : texte

 

Le problème de tenue se posait aussi avec acuité, des indignations, des exclamations et des déceptions surgissaient sur la toile. Un modèle unique de maillot n’a pas existé lors de ce concours, c’est chaque candidate qui venait avec la sienne.

Aucun texte alternatif disponible.

L’image contient peut-être : texte

Il n’y avait aucune synchronie, concordance et simultanéité dans l’exécution de la chorégraphie. On avait l’impression que c’était un fourre-tout ou une boite de nuit. En plus, ce sont les téléspectateurs qui sont censé supposer deviner le numéro des candidates qui sont sous leur cape. Un manque de sérieux s’installe et la question qui taraude les esprits est la suivante : qu’est ce qui n’a pas marché ?

 

L’image contient peut-être : texte

 

Lorsqu’on annonce que c’est Nyangono du Sud qui va chanter, l’exaspération, les railleries et les moqueries fusent dans tous les sens. Les internautes du 237 et de la diaspora s’indignent une fois de plus de cette culture de la médiocrité.

L’image contient peut-être : texte

L’image contient peut-être : 1 personne, sourit, texte

 

La tristesse et le désarroi ne sont pas achevés car à la fin de la cérémonie, les pancartes remises aux lauréates sur lesquelles sont marquées les différentes, on prend le marqueur pour changer le nombre 7 en 8. Cette situation ne traduit-elle pas un manque de respect à l’égard des fils et filles de cette Terre ? Un adage a dit « il faut annuler ce concours pour épargner la honte aux citoyens ».

Aucun texte alternatif disponible.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s