LES ARTISTES URBAINS QUI ONT MARQUÉ L’ANNÉE 2016

2016

Ils sont plusieurs qui se sont illustrés sur la scène musical tout au long de cette année 2016. il ne sera pas question de faire un classement des meilleurs artistes mais plutôt d’évoquer les faits marquants et positifs. La musique camerounaise est une fois de plus à l’honneur cette année et ses artistes ont valablement représenté le vert-rouge et jaune ici et ailleurs. Les révélations musicales de cette année sont nombreuses, les artistes ayant fait leur preuve sont restés au sommet et l’expérience prime toujours au top.

Les révélations de cette année 

Nous pensons ainsi à Tenor qui a conquis le public camerounais avec son titre fétiche « Do le dab » et le clip s’est hissé en plus aux hits parades de la chaine de télévision Trace. il revient en décembre avec la chanson festive et destinée aux adeptes de l’ambiance « Kaba ngondo » dont le clip est prévu pour janvier. il y a aussi l’artiste camerounaise d’afro-pop Blanche Bailly qui berce les mélomanes avec « Kam we stay » et sa voix est douce et mélodieuse. La chanteuse d’R&B Nelly Moukoko fait partie aussi des révélations avec sa voix imposante et son titre « Sala Makassi » est la preuve de son charme et de son talent.

Nous n’oublions pas Nernos qui a apporté une touche traditionnelle dans son rap puisqu’il est Le Kamsi avec son titre « Je ne suis pas bobo » et il affirme dans l’une de ses chansons que « Jésus est camerounais ». Nous évoquons aussi le rappeur Mic Monsta  est une réussite du rap 237 avec des chansons à succès telles que « Kwata state of mind » et « Fear » et c’est le Kendrick Lamar du Cameroun. Le MC Kaw-Z a sorti finalement la chanson  « Perika respect » qui l’envoie pleinement sous les des projecteurs.

La perle Mel B Akwen a fait une forte impression musicale avec un dernier bijou admirable « Ndelé ».   Nous n’oublions pas Akiba, Ambe, Ewube (Pop it), le duo de rap Teddy Doherty et Inna Money, MimmieSexy Monako, Keny, Amugu, Georges Breezy, Askia, Blaise B, la  poupée verte de la dance hall ZTra qui  » peut » toujours et ne se décourage pas, Dareal ou encore Maxtor.  Metuschelah quant à lui est venu avec un autre titre intéressant « Ya mm koi là bas? ».

La consécration

Mr Leo est une consécration cette année car son album « True love story » est un succès et ses chansons « On va gérer » ou « Jamais jamais » sont des victoires. Il a remporté des trophées au Balafon Music awards. Dans un registre identique, j’évoque Locko  qui connait un succès avec son EP « Skyzo » et c’est une voix exceptionnelle qui a porté fièrement les couleurs du Cameroun en Hexagone. Salatiel  n’est pas si loin de Mr Leo et Locko car il est l’auteur des tubes incroyables comme « Fap kolo remix » et « ça se passe ici » et cela lui vaut de remporter le prix du balafon spécial. Les femmes sont de la partie et l’artiste féminine de l’année n’est autre que Daphne. Son album « Here we stay » est une réussite et sa collaboration avec le légendaire Ben Decca l’ouvre les portes de la consécration. Elle gagne deux prix au balafon Music awards et un afrimma aux États-Unis. Pit Baccardi et son protégé Magasco ont marqué positivement la scène musicale de cette année avec des superbes collaborations « One by one  » et « Arrêtez« . je n’oublie pas Mink’s qui est l’auteur d’un titre à succès « Le gars est laid » et cette chanson se positionne comme la meilleure chanson Rap. Reniss fait bouger les adeptes du moov avec son song fétiche « La sauce » et elle fait toujours la sauce Tour national. Nous pouvons aussi évoquer l’artiste Numerica qui est sur une pente ascendante grâce à sa musique fusionnée de rythmes afro-camerounais et sa duo avec Daphne sur « No way ». L’artiste d’afro-reggae et de Bikutsi Dynastie Le Tigre fait partie de cette consécration et ses collaborations avec Roger de X Maleya et Numerica parlent en sa faveur.

All the way up: toujours au sommet

Ils sont toujours restés au sommet et nous pensons ainsi à Franko qui a connu un succès fou avec « Coller la petite » et cela lui a valu de gagner un disque d’or en France. Stanley Enow est toujours dans le jeu avec des chansons telles que « Dj play ma song » de la révélation Reggae Montess et « Follow me ». Il a remporté les prix de meilleur rappeur à Afrima au Nigéria et au Green color. Maahlox frappe toujours fort et ses chansons « ça ne rit pas », « tu montes tu descends », « tu es dedans » et « vis ta vie » sont des tubes qui se consomment comme il se doit bien qu’il soit toujours dans des polémiques. Jovi  est une force tranquille et son album « 16 wives » est une surprise riche en mélodie forte telle que « Mongshung » ou encore « Why God ». Il arrive tardivement mais il crée déjà le buzz. X-Maleya demeure le meilleur groupe des musiques urbaines 237 et les chansons  » Mon mariage » ou encore « Ndoumba » illustrent leur statut de leader.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s